Un vrai sac de mec et de super héros! – série Kdo # 13

Je voulais vous montrer aujourd’hui le joli sac à main que j’ai cousu pour ma petite soeur mais….je crois que j’ai tout simplement oublié de le prendre en photo avant de le mettre au pied du sapin. Flûte alors, je l’aimais bien et j’étais heureuse de vous le montrer !
Peut-être que je pourrai le prendre en photo la prochaine fois que j’irai chez elle…

Bon allez, on ne se laisse pas abattre, j’ai d’autres choses à vous montrer, par exemple le cadeau de Noël pour mon neveu de 14 ans.
Ma soeur m’avait dit qu’il aimerait bien un sac pour aller dormir chez les copains, j’ai cherché un peu dans mes patrons quelque chose de la bonne taille, d’une forme assez unisexe et puis, Sacôtin a sorti au même moment son patron Boston.
Ce modèle était juste parfait. Que ce soit pour passer une nuit chez les copains, ou en guise de sac de sport, il a juste la bonne taille, une forme totalement unisexe, etc.

sac-boston-mavel-(1)
Comme le neveu en question, comme son grand frère, et passionné de l’univers Marvel, j’ai fait des pieds et des mains pour trouver LE tissu avec tous les super héros. Je dis bien avoir fait des pieds et des mains car soit je le trouvais disponible aux USA mais avec des frais de port prohibitifs et un délai de livraison plus qu’incertain, soit je le trouvais sur des sites français, mais souvent en rupture, ou avec un métrage insuffisant. J’ai fini quand même par en trouver un coupon chez Bouillon de couture où j’ai acheté le 2 mètres restant en stock, désolée pour les autres !

sac-boston-mavel-(2)

 

Le tissu du dessus est donc un coton imprimé à l’effigie des héros Marvel, le tissu principal, bleu marine est une bâchette de coton assez solide. Sur le côté du sac, 2 petites poche zippées. Regardez comme la finition avec la sangle coton est chouette !

sac-boston-mavel-(4)

 

Le sac peut se porter à la main ou sur l’épaule grâce à une bandoulière amovible. Là encore, les finitions pensées par Sacôtin sont juste superbes, le sac parait sortir d’un magasin !

sac-boston-mavel-(5)A l’intérieur, pour contraster, j’ai choisi une doublure en coton rouge vif. Il se trouve également une poche zippée, bien pratique pour y glisser sous-vêtements ou autres petites choses.

sac-boston-mavel-(3)
A priori, ce sac a fait de l’effet puisqu’à peine déballer sous le sapin, mon papa m’a demandé de lui en faire un sur le même modèle (mais pas besoin de super-héros pour mon papa, c’est lui le héros !). Donc vous allez certainement voir un 2è Boston dans les semaines à venir…

 

Yeah un sac Panda encore !

Je vous l’avais dit, non, que j’avais encore un sac panda dans ma to-do-list pour Noël ? Mais si, quand je vous ai montré celui que j’ai fait d’après le livre de Laetibricole.

sac-bowling-panda-(2)Celui-ci est un tantinet différent. En premier lieu, il est hyper grand, alors que celui de Laeti était plutôt type minipouss.
Là, il y a de la place, largement. Je pense même qu’il pourrait servir de bagage à main largement. Y a de quoi y traîner tout son petit bazar de Superwoman et/ou de Supermaman.

sac-bowling-panda-(1)

 

La base de ce sac est le modèle Romy du livre Sacs et Pochettes à coudre. Je l’avais déjà testé également il y a quelques semaines et il me paraissait idéal pour se transformer en panda.

sac-bowling-panda-(3)

 

Sur le devant donc, au lieu de faire une poche plaquée, j’ai appliqué en simili cuir les yeux et le nez de notre ami amateur de bambou. A l’arrière, pas de changement, la poche plaquée et pressionnée est là.

sac-bowling-panda-(4)

 

Le corps du sac est en jean blanc. Je l’aurai voulu en simili cuir pour qu’un coup d’éponge suffise à le rafraîchir (ben oui, le blanc, c’est salissant) mais je n’en ai pas trouver dans une qualité qui me convenait en temps voulu donc va pour le jean.
Le passepoil tout autour du sac est en simili cuir, le même que celui utilisé pour les appliqués.
A l’intérieur j’ai repris mon super gazon qui donne un petit effet bambou que j’aime bien.

sac-bowling-panda-(8)

 

Comme le sac d’origine, à l’intérieur on trouve donc une grande poche centrale,  petites poches élastiques sur les côtés et  poches plaquées également, de quoi organiser l’intérieur.

sac-bowling-panda-(9)Je me suis amusée, sur le curseur de la fermeture éclair à ajouter des feuilles de bambou, pour que notre ami le panda n’est pas de fringale .

sac-bowling-panda-(3)

 

Mon amie Millie, celle qui avait craqué sur l’idée d’un sac Panda pour Noël était ravie je crois. J’espère que son nouvel ami lui servira longtemps longtemps, moi en tout cas, je me suis bien amusée à le faire !

 

Quart en rouge, le manteau de ma Glorieuse

Quart-coat-Eloise-(16)

 

Depuis longtemps, Eloïse attendait que je lui fasse un manteau, rouge bien sûr. L’an dernier, j’ai testé le patron Ninot qui devait être pour elle mais…qui était trop petit et a donc été adopté par Ysée, déçue elle était mon Eloïse, et autant vous dire qu’une Eloïse déçue, ben ça se sent fort…

Quart-coat-Eloise-(1)Cet hiver, il était obligatoire donc que je lui couse un nouveau manteau, rien que pour elle et je n’avais pas intérêt à me louper sur la taille cette fois !

Quart-coat-Eloise-(7)

Lorsque Pauline Alice a sorti son nouveau patron, le Quart Coat, j’ai tout de suite flashé dessus, mais je pense m’en faire une veste mi-saison, donc j’ai le temps. Je me suis donc dit qu’une version miniature pour ma Glorieuse Combattante pourrait lui plaire…et j’ai bien fait. J’la connais un peu ma fille quand même !

Quart-coat-Eloise-(6)

Après comparaison des mesures de ma choupette de 12 ans et du tableau de Pauline, j’ai choisi de couper une toile en 34 et de faire les ajustements directement sur la toile. En effet, en largeur la miss mesure sensiblement un 34 (mis à part au niveau de la poitrine) par contre en longueur, il a fallu ratiboiser sec ! Enfin, pas trop quand même histoire que le manteau lui fasse éventuellement plus qu’un hiver…on n’est jamais à l’abri d’une poussée de croissance soudaine avec les ados !

Quart-coat-Eloise-(11)

Aucun souci de montage, les explications de Pauline sont vraiment très détaillées et claires, par contre, malgré 2 essayages de la manche non montées, et bien à la finale, elle était trop courtes ! A force de ratiboiser, j’ai enlevé des centimètres en trop, et pas qu’un peu. Oh ! rage, Oh ! désespoir … J’ai rattrapé le coup en rallongeant la manche et en créant une patte de boutonnage, ça fait « stylé », me dit la nouvelle propriétaire du manteau. Je pense que mon erreur a été de lui faire essayer la manche sur le manteau avant de poser l’épaulette, et oui forcément, ça remonte pas mal l’épaule !

Quart-coat-Eloise-(12)
Bref, mis à part ce petit souci, aucune difficulté. J’ai choisi un drap de laine rouge d’épaisseur moyenne pour l’extérieur, et il marquait bien les plis. A l’intérieur, la miss a choisi un coton imprimé Alexander Henry bien à la mode chez les djeun’s.
Pour souligner la doublure, j’ai placé un passepoil en lurex doré entre la doublure et la parementure, il rappelle légèrement la couleur des ronces de la doublure, le genre de détail avec lequel j’aime jouer.

Quart-coat-Eloise-(13)Petit rappel de la doublure également dans le choix des boutons : de jolies têtes de mort en laiton, je les aurai aimé un poil plus grands mais je n’ai pas trouvé ce qui me plaisait .

Quart-coat-Eloise-(18)

Eloïse est partie ce matin fière comme un paon dans son nouveau manteau au collège, verdict dans une heure pour savoir si les copines auront aimé – si, si à 12 ans, c’est hypeeeeer important l’aval des copines, bien plus que celui d’une maman !

Quart-coat-Eloise-(17)

Un jour, son prince viendra…Blanche Neige

Allez, on sort un peu de la série des cadeaux de Noël, mais on ne s’en éloigne pas tant que ça puisque ma première cousette de l’année a été un autre cadeau, pour une petite princesse chère à notre famille, notre future belle-fille qui a fêté ses 6 ans dernièrement.

La jolie princesse m’avait glissé qu’elle voulait une robe de princesse pour son anniversaire, je lui ai donc demandé de décider la robe de se rêves et elle m’a dessiné….

…Blanche Neige !

blanche-neige-(1)
Passé le premier moment de déception genre « rho zut encore une princesse Disney », je me suis lancée dans l’observation de la robe de notre princesse et là, j’ai vu un petit défi à relever :
Pour la jupe et le corsage, aucun souci, c’était du tout cuit mais les manches ballons à plis creux bicolores, le grand col blanc rigide, là, je n’étais pas du tout sûre d’y arriver.

blanche-neige-(3)
J’ai même failli céder à la facilité de faire le manches en rayure et non avec les plis, et de zapper le col mais j’aime bien les défis en couture, alors j’ai persévéré, et j’ai réussi, youpi !
blanche-neige-(5)La jupe est en jersey de velours jaune vif, dessous un jupon de drap de coton blanc lui donne un joli tombé. Le corsage, lui, est en sergé bleu électrique, doublé d’acétate rouge. La même acétate m’a permis de faire les plis rouges des manches et le col est en lin blanc, avec une épaisseur de Jeffytex pour la rigidité.

blanche-neige-(4)Le corsage et le col s’ouvre dans le dos grâce à des pressions (en forme d’étoiles bleues sur le corsage, le détail qui tue !).

blanche-neige-(2)

Je suis bien contente car j’ai tapé pile poil pour la taille de la jolie demoiselle, même pas besoin de refaire l’ourlet et elle a juste assez d’aisance pour porter sa robe encore 1 ou 2 ans ! Son prince est venu, et il l’a trouvé très belle ;-)

Quand la Bretagne rencontre Toulouse – marinière – série Kdo # 12

Une de mes petites soeurs s’est marié à un toulousain, joueur de rugby et tout et tout, un vrai de vrai ! Un joueur de rugby, en marinière ?

mariniere-st-(1)
Et oui, comme on l’aime bien notre beau-frère, on a eu envie de lui donner un petit peu de Bretagne, mais pas trop non plus hein, donc j’ai marié la Bretagne avec le Stade Toulousain.

Cela donne une marinière en noir et blanc, avec de empiècements d’épaule rouge pour aller à son teint mat de sudiste et….

mariniere-st-(3)je lui ai plagié un logo « Stade Toulousain » !

Ça n’a pas été une mince affaire mais mon meilleur ami pour la vie (quand je fais des appliqués) le thermocollant double-face a encore été un allié de poids pour cette réalisation.

mariniere-st-(2)

Le modèle de la marinière, vous l’aurez reconnu n’est autre que Basalte du livre Grains de Couture pour femme et homme que j’ai déjà réalisé pour mon cher et tendre. Un modèle simple mais efficace je trouve pour réaliser un t-shirt pour homme classe et original.

mariniere-st-(4)Du jersey de coton à rayure tye&die pour le corps, du jersey milano rouge pour les empiècements et….ben mince alors, je ne sais même pas si c’était bon pour la taille ? Il faudra me le dire hein quand même !