Posted on

La nouvelle jupe de Pauline Alice : Mirambell

Encore une fois, Pauline m’a fait confiance en me demandant de participer au test d’un de ses nouveaux patrons.
Il s’agit de la jupe Mirambell, un retour aux sources de cette marque de patrons indépendante avec un style rétro très marqué.

Mirambell vA PA Test (2) (Copier)

Sur le papier, Mirambell avait tout pour moi : une taille haute, de larges poches, des plis plats joliement placés, des détails originaux à la ceinture et aux poches. Oui, vraiment, le dessin technique m’a emballé et je m’imaginais déjà passer l’été dans ma nouvelle jupe.

Mirambell vA PA Test (17) (Copier)

Pour tester le patron, j’ai choisi dans mon stock un vieux tissu polyester acheté depuis longtemps dans un bac de coupons à 5€. Un tissu que je ne regretterai pas en somme. Ais-je bien fait ? Je ne sais pas. Car je suis assez mitigé sur le résultat, mais je me demande si le tissu n’y ai pas pour beaucoup.

Mirambell vA PA Test (21) (Copier)

Si je ne suis pas sûre du style, du fit sur moi, je suis pourtant complètement emballé par le patron, le montage etc. Je me suis éclatée avec le montage des poches, très originale et qui donne de jolies finitions. Comme d’habitude, les explications de Pauline sont limpides. Sur la version test, il y avait une petite erreur de correspondance entre la longueur de la jupe et celle de la ceinture qui m’ont donné quelques sueurs et des plis disgracieux au niveau des poches mais ce problème a été corrigé bien sûr sur la version finale.

Mirambell vA PA Test (5) (Copier)

En fait, la découpe à la ceinture qui me plaisait tant sur le dessin technique, une fois portée, j’ai l’impression qu’elle souligne mon bidon arrondi. La longueur au genou, couplé avec ce tissu fait un effet un peu mémère que je n’assume pas. Vous l’aurez compris, cette version test ne sortira pas de mon dressing, en fait, elle est même déjà dans mon bac de fringues pour les vide-grenier.

Mirambell vA PA Test (10) (Copier)

Pourtant, lorsque je regarde les versions de Pauline Alice sur son site je suis toujours fan du rendu. Surtout la version en viscose curry de Béa mais… est-ce une coupe adaptée à ma morphologie ? Je pense que je retesterai ce patron dans un tissu qui me plait plus parce que là, j’ai vraiment pas le coup de foudre avec mon jacquard polyester vert kaki !

Mirambell vA PA Test (8) (Copier)

Sur ce, je vous souhaite un bel été, un mois d’août ensoleillé et rempli de moments de bonheur. Pour ma part, je passe le mois d’août dans ma famille dans le Sud Quercy, et le beau temps est au rendez-vous !

 

 

Posted on

Merci, merci Deer & Doe, pour ma féminité retrouvée

Un message un peu spécial aujourd’hui, qui m’a traversé l’esprit après une conversation hier soir dans la voiture avec ma grande puce de 13 ans.
Elle me disait combien elle appréciait ma « transformation », depuis quelques mois, que je mette des jupes, des robes, des bijoux, des talons « parce qu’avant, tu ne ressemblais à rien, quand même! ».

Merci Deer & Doe ! 

Bon passé le choc du fait que je ne ressemblais à rien, j’ai réfléchi en effet au pourquoi de ma transformation, au déclic. Parce que bon, faut l’avouer, depuis 10 ans, j’étais plutôt jean/tunique/chaussures plates, du pratique, du « pas salissant » parce qu’entre 5 naissances et un corps malmené, une maison en travaux et de la crasse partout et tout et tout, je m’étais quelque peu oubliée et même, je dois dire, j’avais toujours détesté mon corps, même quand je rentrais dans un 36 (comme quoi du 36 au 46, c’est pas la taille qui compte mais bien la façon dont on se voit )
Et… je crois que je l’ai retrouvé,ce déclic, c’est la Datura de D&D tout simplement. Découvert l’hiver dernier, il y a 6 mois donc, ce patron qui m’avait tapé dans l’oeil, que j’avais commandé en me disant « bof, on verra mais de toutes façons, dès que je me couds quelque chose, c’est nul, ça tombe mal et j’ai l’air d’un sac »Deer & Doe 3 . Et…c’était vrai jusqu’à cette fameuse Datura. La 1ere en voile de coton jaune pâle, suivie dans la même soirée d’une seconde parce que pour la première fois depuis longtemps, presque 10 ans, je me sentais jolie, féminine dans une fringue.

Deer & Doe 2

Comme ce premier patron D&D me convenait tout à fait, je me suis essayée à en faire un autre, puis encore un et tous ont eu le même effet sur moi.
Et vous savez quoi, et ben je n’ai pas perdu de poids, mes mensurations n’ont pas changé, et pourtant, mon corps a changé, depuis, j’ai repris la danse, une très belle danse dont je vous parlerai sans doute un jour car elle me permet d’exercer ma passion pour la couture également, et ma façon de me tenir change aussi.

Ce ne sont pas les régimes qui permettent de retrouver de la féminité mais bien un changement de regard sur sa propre personne, et parfois il faut un coup de pouce pour y arriver, et pour ce coup de pouce, je dis vraiment merci à Eléonore.

Deer & Doe 1
Que du bonheur, pour moi, pour mon homme, mes enfants, bref pour tout le monde !

Aujourd’hui, mon dressing comporte pas moins de 15 fringues cousues à partir des patrons Deer & Doe, je les ai tous, et je les ai tous testé (enfin non, c’est faux, j’ai encore la jolie Bleuet qui attend son coup de ciseau, et le tout nouveau short Châtaigne qui va arriver bientôt à la maison) et je les ressors régulièrement parce que je les aime, parce qu’ils tombent bien et puis…parce qu’il y a maintenant cette histoire entre eux et moi, ce sont mes sauveurs, ceux qui m’ont rendu jolie.