Posted on

Renaissance d’un manteau d’homme

Ah ! Les hommes, les habiller, c’est souvent toute une histoire. Non ? Pas chez vous ? Vous n’avez pas un homme qui porte des décennies les mêmes vêtements jusqu’à ce qu’ils soient totalement élimés ? Vous n’êtes pas obligé de ruser en rangeant les Tshirts propres en dessous des autres histoire que « ces 4 là » ne soient pas toujours ceux qui sortent du placard et que les autres « ceux qui dorment dans le tiroir depuis des mois » aient leur heure de gloire ? Et bien, vous en avez de la chance !

manteau-sylvie-(17)
En tout cas, ce n’est pas mon cas, ni celui de ma collègue ! Elle est passé il y a quelques mois à la maison avec une demande toute particulière sous le bras : le manteau de son mari.
Le manteau, ou ce qu’il en restait ! Je n’ai pas conservé les photos que j’ai prise à l’arrivée de la bête mais bon, vous imaginez ce que peut être un manteau bien élimé, troué un peu partout ? Et bien voilà. Voilà ce que Monsieur s’obstinait à porter l’hiver alors même qu’il en a un autre plus neuf, mais non, c’est celui-ci et pas un autre qu’il voulait. Celui ci dans lequel il se sentait le mieux, le plus à l’aise.
Parce que oui, un homme ça s’habille pratique, avant de s’habiller esthétique.
manteau-sylvie-(15)
Donc la demande de mon amie était simple : refaire le même manteau, le plus exactement possible le même.

La base de la bête était assez simple. Mais à y regarder de plus près, pas mal de petits détails, donc avant de commencer à découdre la relique pour en reporter le patron, je l’ai pris en photo sous toutes les coutures, histoire de ne pas oublier tous les détails qui en ont fait le manteau fétiche de Monsieur depuis si longtemps, histoire que le nouveau trouve sa place dans son cœur et surtout…sur son dos !
manteau sylvie making off (2)
Une fois tout démonté, patron reporté, le plus long a été le matelassage du tissu extérieur. N’ayant pas trouvé exactement le même tissu que celui d’origine (une sorte de jean gris matelassé avec une couture tous les 10 cm), nous avons choisi un sergé de coton que j’ai donc patiemment matelassé avant découpe des pièces. Une journée complète plus tard, je pouvais enfin poser le patron dessus.
manteau sylvie making off (6)
Côté doublure, Madame a pris un petit risque. Elle qui aime le fun, la couleur, a choisi de remplacer la simple doublure acétate noire par une doublure plus fantaisie : un satin imprimé orange/marron dont j’ai eu la chance, ouf! , d’acheter le dernier coupon chez Ma Petite Mercerie, il y avait juste juste ce qu’il me fallait en métrage, une aubaine sur ce coup-là !
manteau-sylvie-(3)
Le manteau comporte donc sur le devant extérieur 2 poches plaqués à larges rabats, une capuche avec lacet (doublée en sweat noire elle, pour qu’il n’y ai pas de couleur qui apparaisse à l’extérieur – on ne prend pas de risque avec la portabilité par Monsieur !)
manteau-sylvie-(13)
A l’intérieur , 1 poche de chaque côté : poche passepoilée boutonnée et poche passepoilée zippée. Le tout bien renforcé bien sûr, pour que la doublure satin ne souffre pas trop.

manteau-sylvie-(6)

manteau-sylvie-(5)

La bas du manteau est resserrable par un lien qui vient se bloquer dans de petits renforts triangulaires pris entre la parementure et la doublure. C’est bizarrement sur cette partie que j’ai eu le plus à me creuser les méninges pour me souvenir du montage d’origine, malgré mes photos.
manteau-sylvie-(7)

Les bas de manches ont de larges poignets matelassés eux aussi.
manteau-sylvie-(11)

J’avoue, j’ai eu de nombreuses sueurs froides, peur de ne pas y arriver, de faire une bêtise irrécupérable mais finalement, touti va bene !

manteau-sylvie-(14)
Et le modèle étant pile poil de la taille de mon homme, j’ai précieusement conservé le patron (et mes notes sur le montage) pour lui en faire un, il a besoin d’un manteau un peu plus sport que celui que je lui ai fait l’hiver dernier.

manteau-sylvie-(16)
Le nouveau manteau a plu à Madame, par contre, je ne sais pas encore s’il a été adopté par Monsieur. On n’a pas encore accueilli l’été en Bretagne, mais l’hiver a quand même enfin pris la porte ! Verdict dans quelques mois …

manteau-sylvie-(10)

 

 

Posted on

Hack ton pavot #2 mon manteau à moi

Bon allez, j’ai pris mon courage à 2 mains, sorti le maquillage pour me ravaler un peu la façade, et j’ai pris quelques photos pour vous montrer, quand même, mon nouveau manteau avant la fin de l’hiver (euh comment ça il est déjà fini ? Ben pas les températures hein !).

manteau-carreaux-(12)

Pour tout vous dire, comme ma fille, j’en avais assez de porter du noir en hiver. C’est vrai quoi, c’est quoi ce diktat du deuil d’octobre à avril chaque année? Et puis, mon super manteau noir, il est long, il est lourd, il est super chaud. L’hiver a été plutôt doux, et mes épaules douloureuses ne supportaient plus le poids du lainage+triplure polaire.

J’avais acquis, il y a un moment déjà, un coupon de lainage dans les bacs de « 5€ les 3m » chez Myrtille. Je pensais qu’il finirait pour Chloé, puisqu’elle a été la première à manifester son envie de changement, mais vu comme ça, le tissu ne lui plaisait pas (maintenant c’est différent, mais c’est trop tard ah! ah! ). A force de le voir traîner et de fantasmer sur un lainage hors de ma portée, j’ai coupé dedans. Clac, clac, pas de pitié !

manteau-carreaux-(10)

Côté patron, bah, pas d’originalité vous me direz, j’ai encore hacké le Pavot de DD. Que voulez-vous, quand j’ai une base de patron qui marche, je ne vois pas pourquoi j’irai tenter le diable ailleurs! Sur ce modèle, je sais que je suis à l’aise niveau emmanchure et c’est pas donné à tous les patrons, même dans les vêtements du commerce j’ai souvent ce tiraillement dans le dos.

Concernant les modifications du patron : j’ai gardé le buste identique, enlevé le col (j’ai hésité à mettre une capuche ou un col officier et puis comme je porte des écharpes la plupart du temps…), j’ai bien entendu fait une doublure avec parementure et j’ai complètement changé la jupe du manteau.

manteau-carreaux-(11)

Comme pour le manteau de Chloé (en fait, le mien a été fait avant), j’ai utilisé la jupe de la Flora Dress  de By Hand London puisque je voulais une jupe qui tourne et asymétrique. Le patron sorti juste pour retracer l’arrondi de l’ourlet s’est avéré être parfaitement adapté au niveau de la taille au buste du Pavot. La classe ! J’aime quand tout est simple.

manteau-carreaux-(6)

La doublure en polyester est d’un joli bleu à pois moiré marron. Je l’avais acheté il y a un bon moment également, elle était parfaite pour ce manteau.

J’ai ajouté un petit passepoil plat en liberty Fairford bleu à l’intérieur sur la parementure. C’est discret, ton sur ton et ça me plait bien. Ce qui me plait moins c’est que le passepoil rebique au niveau du col avec l’usage, grrr !

manteau-carreaux-(7)

 

C’est un manteau vraiment souple, pas adapté pour de gros froid mais tout à fait acceptable pour le temps breton. Sa légèreté et sa souplesse le rend vraiment confortable à porter.

manteau-carreaux-(4)