Posted on

La mort d’ALittleMarket

ALMBerne

J’ouvrais l’ordinateur aujourd’hui pour vous parler de nouvelles créations, pleine d’enthousiasme que j’étais et puis un mail est arrivé qui a tout changé.
C’est une bien triste nouvelle aujourd’hui pour tous les créateurs français présent sur la célèbre plateforme ALittleMarket, mais aussi pour les clients qui pouvaient trouver des produits uniques, fait main ET français sur ce site, ils ferment.

…1 minute de silence…

ALittleMarket a été racheté par Etsy, la plateforme américaine en 2014. Aujourd’hui, Etsy a décidé de fermé ALM au profit de sa plateforme internationale. Ils nous proposent donc de transférer nos petites boutiques sur leur plateforme.
Quelque part, je pourrai m’estimer heureuse : Etsy est internationale, donc plus de clients potentiels ?
Oui, mais aussi + de concurrences, – de visibilités et puis…

Home Sweet Home (5) (Copier)

ET puis Etsy, c’est un autre fonctionnement.
Déjà, j’étais attachée au côté « fait main français », dans ma philosophie pour plus d’écologie, d’éthique etc, acheter français revenait à faire vivre des voisins. Acheter sur une plateforme américaine …
Ensuite, sur ALM, le vendeur mettait en ligne gratuitement ses créations, pour une durée indéterminée et payait un pourcentage à la plateforme en cas de vente (5%). Sur Etsy, il faut payer pour mettre en ligne. Pas grand chose certes, mais l’article restera en ligne seulement 4 mois, ensuite, il faut repayer. Plus une commission à la vente également bien entendu.

Et avec ce système, je suis en colère. Comment dire…
Comme beaucoup de petits créateurs pro présent sur ALM, je suis micro-entrepreneur affiliée à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat. Je paie donc 26% de charges à l’état sur mon CHIFFRE D’AFFAIRES.
26% pour l’état donc + 5% pour ALM + 5% pour Paypal ou 0.50€ par paiement CB (selon le choix de paiement du client). Tout cela, avant déduction de nos charges de production (matériaux, électricité, eau, moyen de communication, emballage, entretien des machines…).  Là il faut payer en plus à la mise en ligne !

Vous voyez où je veux en venir ?
Moi petite créatrice française sans prétention suis-je une vache à lait ? A l’heure où l’on parle beaucoup de l’ubérisation de la société, je ne me sentais pas forcément concernée et aujourd’hui, j’ai pris une grosse claque en pleine face. Moi aussi, je suis victime de cette ubérisation, ma soi-disante indépendance se retrouve mise en péril parce qu’une multinationale américaine a racheté la plateforme française qui me permettait de gagner ma vie a décidé de fermer ce site.
Qu’on se comprenne bien, je trouve normal de payer des taxes à l’état pour les services publiques, hein. Je trouve normal de payer l’entreprise qui me propose un service pour vendre mes créations mais, trop, c’est trop ! Ou alors il faut que chacun accepte de payer un prix normal (mais forcément élevé) pour avoir du fait main français.

pctc new (3) (Copier)

Le pire étant qu’il y a peu, ALM a créé des brigades régionales pour que l’on se réunisse entre créateurs locaux et qu’on organise des trucs ensemble, qu’on avait la tête pleins de projet, reboosté comme en 40 et pffiou, en 5 minutes, le temps de la lecture d’un mail, tout est retombé. Véritable douche froide.

Alors personnellement, je ne sais pas encore ce que je vais faire. Transférer ma boutique sur Etsy pour profiter de leur offre de transfert gratuit, voire les 4 premiers mois ce que ça donne et aviser plus tard ? Ou boycotter Etsy, parce qu’honnêtement, encourager ce genre de pratique me fait mal ?

Wait and see, en tout cas, ma machine continuera à tourner, pour moi, pour vous parce que c’est vital pour moi. La seule question reste par quel moyen je vous proposerai mes créations à la vente ?

Sac à vrac (10)

3 thoughts on “La mort d’ALittleMarket

  1. Pour moi c’est la fin , plus d’espoir.

  2. Je suis dans le même état d’esprit… Quand on a essuyé les plâtres et qu’on était là au tout début d’ALM, on y croyait tellement…. Je me disais : enfin une plateforme pour valoriser le travail du fait main en France ! Certes il y a eu des dérives…. Certes certains amateurs ont fait baisser parfois la qualité des produits…. Mais c’était un pas immense, un pas vers la reconnaissance et surtout un pas adapté à notre situation, à nous petits entrepreneurs de l’invention permanente, petits essayeurs du fait main, ceux qui n’ont jamais leur place ou rarement dans les boutiques, ceux qui galèrent avec leurs expos, ceux qui justifient sans cesse leur prix face à une concurrence déloyale asiatique ou autre…. Le rachat par Etsy ne correspond en rien à notre éthique… Certes le fait main est roi sur cette plateforme. Mais quid de l’esprit que nous les créateurs français avons mis en place en créant des événements, en s’entraidant via la communauté, en progressant grâce à notre nombre, en pouvant vendre tout simplement. Avant ALM j’avais une boutique en ligne. Quel travail monstrueux !! Il me fallait presque une journée par semaine pour mettre à jour et alimenter cette boutique avec une visibilité toute relative…. Comment nous les petits pouvons être visibles au milieu de tous ces produits chinois et autres qui pullulent ? Comment tirer notre épingle du jeu ? Retourner sur Dawanda ? Ce serait sûrement mieux que d’entrer sur Etsy en tout cas…. Je pense que je vais migrer pour 4 mois gratos, et que parallèlement j’ouvrirai à nouveau ma boutique Dawanda et je mettrai les articles en vente 1 par 1… Et si entre temps une autre solution se présente, pérenne et intéressante, je suis preneuse !! Une chose est sûre, moi qui pensais souffler pendant les vacances, et bien je vais être bien occupée !! Serrons-nous les coudes !!

  3. Je comprends ton ressenti. J’ai eu la même mauvaise surprise ce matin et cette incompréhension. ALM mettait en avant les créateurs alors que sur ETSY, ce sera différent, on sera noyé par toute cette concurrence. J’ai une boutique sur une autre plateforme mais depuis le début d’année, je m’étais à nouveau dirigé sur ALM car j’aime beaucoup leur concept de proximité. Tout cela va disparaître pour faire seulement plus de chiffre. C’est bien dommage pour les créateurs français !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>