Posted on

Là où l’on parle broderie et organisation

Comme vous le savez depuis quelques temps, je me suis remise à la broderie de manière plus ou moins intensive. J’ai toujours adoré la broderie, j’aurai même aimé faire un DMA broderie d’art à l’issue de mes études de créateur textile mais…bref d’autres priorités en tant que jeune maman, tout ça tout ça.
En ce moment où je suis certains jours abonnée au canapé, la broderie me permet de « faire » malgré mes douleurs, à mon rythme même si je fais des pauses d’une heure toutes les 20 minutes. Parfois, mon corps me permet d’aligner les points sans fatigue ni douleur, et c’est Bizance !

Bref, en tant que brodeuse compulsive, j’ai toujours plusieurs projets en même temps, j’ai des dizaines de couleurs de fil -ne jamais se trouver au dépourvu quand l’envie de broder un motif particulier arrive ! -, différentes aiguilles, cercles etc. Vous l’aurezz compris, la broderie, comme tous les loisirs créatifs, c’est l’accumulation de pleins de matériaux et on se retrouve vite avec un bazar pas possible si on se laisse aller.

broderie-organisee-materiel-(3)

 

 

Lorsque j’étais étudiante, je brodais beaucoup dans les transports en commun parisien. 1h30 de trajet aller laisse un temps précieux à ne pas perdre pour l’hyperactive des doigts que je suis. Je m’étais donc équipé déjà à l’époque avec une sorte de classeur pour fil à broder trouvé chez Rougier et Plé.
Dans ce classeur, on range des cartes perforées sur lesquelles on vient mettre ses fils, directement coupés en aiguillées, à la bonne longueur et en face la référence de la couleur. Pour moi, c’est le rangement idéal pour avoir rapidement mes aiguillées et pour ranger toutes mes couleurs sans me retrouver avec des écheveaux emmélés. De plus, le système classeur me permet d’ajouter des cartes au fur et à mesure si besoin.
Le classeur souple était en plastique et, avec le temps, il a vieilli, craqué… En plus il était vraiment moche. Paix à son âme.

Je n’ai pas retrouvé dans le commerce le même genre de classeur pour simplement transférer mes cartes qui, elles, étaient encore en bon état.
J’ai donc décidé il y a quelques mois de redonner un coup de jeune à mon organiseur de fils et je m’en suis cousu un, en tissu of course.

rangement fils (1)

 

Il s’agit donc d’un classeur à 3 volets qui se ferme avec une pression magnétique (plus respectueuse de mes fils que l’ancien système à velcro). Pour éviter tout débordement, il y a aussi 2 rabats (en rouge) qui se pressionnent ensemble. Ces rabats en tissu me permettent à présent de ranger mes aiguilles habituelles entre 2 projets.

rangement fils (4)

3 anneaux ouverts servent de charnière et voici donc les fameuses cartes perforées. Sur la gauche, une page complète qui permet de répertorier les numéros de fils que l’on possède pour les trouver plus rapidement (j’avoue, ma liste n’est pas à jour).
Pour assurer une bonne solidité à l’ensemble, j’ai posé des oeillets métal pour faire passer les anneaux. Et à l’arrière, j’ai ajouté une poche zippée qui me permet de ranger mes aiguilles, ma carte gabarit pour couper mes aiguillées et autre petit matériel.

rangement fils (5)

 

Vous l’aurez compris, j’ai amélioré le système que j’avais acheté il y a 16 ans et j’en suis bien contente !

Ce qu’il y a de bien avec la broderie, c’est que c’est un loisir nomade. La couture et bien, c’est plus difficile. Mais pour transporter le nécessaire correctement, il me fallait une pochette. Je me suis donc cousue, en cristal, une pochette zippée pouvant accueillir mon plus grand cercle à broder, ainsi que mes ciseaux, et ma carte de projet.
Oui parce que dans mon kit de rangement de fil, il y avait non seulement le classeur avec ses cartes perforées, mais aussi une carte de projet, qui permet de mettre juste les nuances du projet en cours et de laisser le gros classeur à la maison bien au chaud.
Ainsi lorsque j’ai un nouveau projet, j’installe dessus mes différentes couleurs, avec le numéro de référence bien sûr et je voyage léger. Cette carte me permet également d’aller en mercerie choisir d’autres nuances en accord avec mon projet en ayant toutes les couleurs sous les yeux.

pochette transport (4)
A refaire, je choisirai de créer une poche supplémentaire sur ma pochette de transport pour glisser ciseaux, aiguilles et carte projet indépendamment du cercle à broder. Je pense également me faire au moins une pochette plus petite pour ne pas être encombré inutilement quand je travaille sur un petit support.
pochette transport (1)

 

Pour le confort de mes doigts, j’ai acquis récemment 2 dés souples de quilting. Ils existent en 3 taille S, M et L et sont en silicones. Je n’arrive pas du tout à travailler avec un dé classique en métal ou plastique, j’ai essayé également les dés en silicone avec bout en métal mais je suis plus gênée qu’autre chose. Avec ses dés totalement souples, mes doigts sont enfin protégés des aiguilles et je ne suis pas trop gênée, je pense que je vais prendre l’habitude. Je ne les utilise pas tout le temps, cela dépend des projets, du tissu, des points de broderie.

dés souples (1)

 

Ils sont bien pensés puisqu’on peut les porter même avec les ongles longs : il y a une découpe au bout du dé pour laisser passer l’ongle. Pas besoin de sacrifier sa manucure au profit de la broderie ! Non ne chercher pas ma manucure, je n’en ai jamais fait.

 

broderie-organisee-materiel-(20)

 

Enfin, vous aurez sans doute remarquer que mes cercles sont tous recouverts de tissus. Ceci pour avoir un meilleur réglage de la tension et éviter d’abîmer les tissus fins ou délicats. Plutôt que de mettre une toile de coton uni, j’ai choisi d’utiliser des chutes de jolis liberty que j’avais en stock  et que je tressais parfois dans les cheveux de mes filles. Comme ça, j’allie le côté pratique au côté esthétique.

 

broderie-organisee-materiel-(4)

 

 

Voilà, j’ai fait le tour de mon petit nécessaire de broderie, je crois qu’à présent, je suis bien équipée et parée à toutes les éventualités.
Non, je sais je trouverai toujours autre chose à convoiter, à améliorer, un métier à broder sur pied par exemple pour les plus grands projets ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>